Dernières critiques





12 décembre 2015

Critique #11 : Une braise sous la cendre — Une pépite sur l'étagère


Une braise sous la cendre
(Une braise sous la cendre #1)

SABAA TAHIR

Pocket Jeunesse, 14 octobre 2015

Amazon / Booknode


"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t'écraserai."

Autrefois l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment.




J’ai entendu parler de ce livre grâce à Amazon, qui me l’avait proposé alors qu’il était sorti en VO. Je l’avais mis de côté, dans la longue liste de livre que je pourrais m’offrir… Je n’y pensais plus du tout lorsqu’il y a quelque temps, je l’ai revu dans nos rayons en français et je me suis laissée tenter. Il faut dire que le résumé donne envie, même si je ne sais pas trop à quoi m’attendre.

Dès les premières lignes, je retrouve un style que j’aime particulièrement. Une narration à la première personne, au présent et en alternance entre les deux héros. Cela permet de se projeter immédiatement dans le récit, très riche et d’avoir une tension et un suspense permanent.

L’histoire est vraiment pas mal du tout, elle est très soignée et comme je l’ai dit plus haut, très riche. L’auteure a construit un univers entier pour ce roman et je suis ébahie par la quantité d’informations fournies, par toute cette créativité !
Je regrette cependant l’abus massif de violence et de menace de sévices corporelles diverses, parce que… une fois ça passe, ça fait peur, mais au bout de la dixième fois, ça a forcément moins d’effet parce que très prévisible. On comprend tout de suite que c’est un monde violent ; une population déchirée et réduite en esclavage alors que l’autre « camp » dirige en despote. Forcément, les inégalités vont bon train, tout comme les abus, de toute nature, mais il faut savoir rester relativement modeste pour que ça ait l’effet escompté.

Les personnages sont assez nombreux et c’est un peu difficile de suivre correctement au début (en tout cas pour moi), mais rapidement, l’étau se resserre autour d’une dizaine de protagonistes, au caractère assez semblable au final. Même si le résumé laisse entendre que Laia et Elias mènent une rébellion, en réalité, il y a de nombreux personnages qui vont se dresser avec eux, ou contre eux. Et ils ne sont vraiment réunis qu’à la fin, et encore, ce n’est pas dans les meilleures conditions. L’abondance de personnage provoque, fatalement, un méli-mélo sentimental très prévisible et tragique. Je n’ai pas trouvé ça très intéressant, mais ça vient pimenter une intrigue déjà pas mal alambiquée.



— Un univers incroyablement riche !

— Une construction narrative parfaite.

— Du suspense et un final WAHOU !

— Lent à démarrer.

— Drame sentimental ultra méga prévisible.


Ça me fait bizarre de lire un livre YA où la romance ne m’intéresse même pas, d’habitude, c’est un point important pour moi. Mais là, pas besoin, le monde imaginé par Sabaa Tahir est si complexe que la romance passe vraiment au second plan, et ce n’est pas plus mal.
Malgré quelques petits détails qui ne m’ont pas plu, le reste était parfait. J’ai passé un très bon moment et je l’ai lu d’une traite. J’ai vraiment hâte de lire la suite et je me demande même si je ne me jetterai pas directement sur la VO.



Quel boulot ! J’en redemande !



3 commentaires:

  1. J'ai hâte de le lire, il a l'air vraiment bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! C'est un roman atypique pour le genre, qui mérite très largement l'investissement. ;-)

      Supprimer
  2. Très sympa comme roman, je suis curieuse de lire la suite !

    RépondreSupprimer