Dernières critiques





29 mars 2016

Critique #44 : Au-delà des étoiles — Vers l'infini et au-delà !


Au-delà des étoiles
(Au-delà des étoiles #1)

BETH REVIS

Pocket Jeunesse, 18 septembre 2014

Amazon / Booknode


Dans 300 ans, Amy sortira de son sommeil glacé pour coloniser une nouvelle planète avec d'autres volontaires.

Mais, bien avant la fin du voyage, Amy est débranchée...

On a tenté de la tuer.




J’ai lu « Au-delà des étoiles » il y a quelques années en anglais. J’avais adoré ce roman et j’attendais impatiemment la sortie du tome 2, toujours en VO. Et puis il est finalement sorti en français alors c’est l’occasion de se replonger dedans et d’en faire une critique complète, parce que c’est quand même un livre incroyablement travaillé qui cache très bien son jeu.

Avec ce livre, je suis dans ma zone de confort : un récit au présent, une narration alternée entre deux points de vue (Amy et Elder) et à la première personne. Qui plus est, ce sont des chapitres courts, parfois très courts, mais diablement efficaces parce que faisant partie d’une mise en page très travaillée. Il y a différentes polices d’écriture, une disposition du texte qui est souvent modifiée pour appuyer certains paragraphes, voire carrément des pages épurées pour renforcer certains éléments. C’est original, ça intrigue.

Dans ce roman, deux mondes s’affrontent.
Amy, adolescente rebelle et pleine de vie, accepte de suivre ses parents pour un voyage de 300 ans dans l’espace afin de coloniser une nouvelle planète. En cours de route, elle est sortie de sa cryogénisation de force et doit alors composer avec un vaisseau bien différent après plusieurs siècles de voyage. J’ai trouvé que c’était un personnage très attachant, vive et impulsive, puis calme et studieuse, elle a beaucoup de mal à comprendre la vie sur le vaisseau mais tente, tant bien que mal, de se faire une place et de mener sa petite enquête pour savoir pourquoi elle a été débranchée.
Quant à Elder, il a le même âge, ce qui facilite quelque peu ses rapports avec Amy, et est formé par Eldest pour devenir le Doyen du vaisseau. Lui aussi est également très attachant. Il est tiraillé entre son obéissance pour Eldest et son respect des lois et coutumes du vaisseau, et son intérêt grandissant pour Amy, qui détonne énormément dans le décor, et le monde dont elle vient, la Terre, colorée, animée et ancienne.
Je dois dire que le duo fonctionne très bien et l’alchimie est encore renforcée par cette narration alternée. Ils sont tous les deux assez naïfs et rêveurs et c’est ce qui donne envie de les suivre et de s’inquiéter pour leur sort. Ça marche, ça marche très bien.
Dans sa quête, Amy sera aidée par Orion, un vieil archiviste un peu fou mais curieux et malin, et Harley, un autre rêveur, passionné par la peinture et profondément perturbé par sa vie sur le vaisseau. Et Elder sera constamment mis sous pression par Eldest, le vieux Doyen très sévère qui veut faire du jeune homme un futur chef respecté et inébranlable.

J’ai parlé un peu plus haut de deux mondes qui s’affrontaient, et je pèse mes mots. Amy est à des années lumières (au sens propre comme au figuré) de la société dans laquelle elle a grandi et le choc des cultures va être violent. J’ai trouvé ce point très réaliste et excellent. C’est cohérent, crédible, enivrant. Il y a des passages vraiment terribles mais sans que ce soit trop lourd, en tout cas, j’ai trouvé ça étouffant, oppressant, et en même temps, addictif.
Il n’y a pas énormément de suspense tout au long du roman mais dans la mesure où c’est, en quelque sorte, une « enquête », il y a bien un moment à la fin qui présente de nombreuses révélations, l’une plus intense que les autres, et j’ai trouvé ça très équilibré.
J’en suis même restée bouche bée.



— Amy & Elder.

— Structure du roman originale, surprenante.

— Un récit SF poussé et distrayant.

— Une romance timide et minimaliste. D'ordinaire, je trouve ça dommage, mais là, c'est raccord avec l'histoire et on ne se sent pas frustré sur ce point.


Je ne m’attendais pas à ce genre de récit lorsque j’ai ouvert pour la première fois le livre et ce n’est pas plus mal, parce que j’ai été d’autant plus surprise lorsque je me suis enfoncée dans les chapitres. C’est, en tout point, excellent. Les deux personnages principaux sont attachants, profonds et mènent divinement bien la barque. L’histoire est travaillée, soignée, parfois dure, parfois poignante, mais jamais trop lourde ni trop lente. Le rythme du roman est parfait, les révélations, incroyables, et arrivée à la fin, j’étais agréablement frustrée et j’avais envie de lire la suite immédiatement.
Je conseille pour tous les fans de dystopies, de Science-fiction YA et de récits atypiques.



Une excellente surprise !



1 commentaire:

  1. ça peut me plaire ! ta chronique donne envie ! Merci de la découverte ! :)

    RépondreSupprimer