Dernières critiques





19 avril 2016

Critique #54 : Résilience — Les études coûtent cher...


Résilience
(L'élite #1)

JOELLE CHARBONNEAU

Milan Macadam, 14 mai 2014

Amazon / Booknode


La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vie Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ulitme qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne.




Voici une série sur laquelle j’avais de gros doutes. J’en ai beaucoup entendu parler lorsque c’est sorti en VO et j’ai surveillé les avis qui ont commencé à poindre sur internet. Je pensais que je finirais par le lire en anglais quand il est finalement sorti en français, et à nouveau, j’ai attendu que les premiers avis apparaissent sur la toile pour me décider. J’ai finalement décidé d’attendre que la trilogie soit complète pour la commencer. On verra bien…

Un texte au présent et à la première personne. Pour l’immersion c’est top et pour l’action c’est encore mieux. Il n’y a rien d’extravagant dans le style, c’est juste fluide et agréable à lire, ce qui est déjà pas mal, vous me direz.

Cia est une – très brillante – adolescente de 16 ans, qui vient de terminer ses études et qui s’apprête donc à rentrer dans la vie active (dans un monde post-apocalyptique mais ce point sera détaillé plus bas). C’est assez surprenant de voir un esprit dit aussi brillant se considérer encore comme une enfant, tant sur le plan physique que sur le plan mental. Tout le monde (ou presque) la voit comme une adulte prête à apporter sa contribution à la société, sauf elle qui, même si elle en a envie bien sûr, ne semble pas prête. Partant de cet état de fait, son évolution tout au cours de l’Épreuve n’en est que plus flagrante, cela dit, j’ai trouvé que c’était un peu de la triche, d’avoir une héroïne très intelligente qui a, bien entendu, était dorlotée par ses parents, dans un monde qui, je le rappelle, a été ravagé par les hommes et leurs guerres. Bon après, elle reste attachante cette petite et elle va faire du sacré bon boulot, devenir une excellente survivaliste.
Très rapidement, Cia va s’attacher à Tomas, le stéréotype parfait du Boy Next Door, beau, intelligent, physiquement parfait, et gentil en prime. Youpi ! Sauf que sous son image de gendre idéal se cache quelque chose de plus sombre, de plus… primitif, si je puis dire. Et en ce sens, je l’aime bien. J’ai plutôt hâte de voir ce qu’il nous réserve dans la suite pour tout vous dire.
Cia bénéficiera de l’appui, quoique discret, de Michal, un officiel un peu plus âgé qu’elle et qui croit en elle, dur comme fer.
Et qui dit Épreuve dit concurrence, et les concurrents, malins, impitoyables et plus forts, ne manquent pas. Je vous laisse le plaisir de les découvrir, certains sont surprenants, d’autres redoutables, et d’autres encore, cachent très bien leur jeu…
Une romance se développe de manière assez prévisible et consensuelle entre Cia et Tomas, c’est trop rapide et trop léger pour être vraiment intéressant… au début. Et puis ça prend une autre tournure vers la fin et là, ça a sérieusement piqué mon intérêt, au point même de me faire revoir mon jugement, donc je suis très curieuse de voir comment tout cela va s’emberlificoter dans la suite.

Concernant le contexte, c’est assez classique : une Amérique dévastée, des villes qui survivent en mettant en avant un mode de vie un poil mormon (quand même…) mais tourné vers l’écologie et les sciences. D’où tous ces jeunes qui sortent du lycée plus intelligents qu’un bac+7 et qui ont à cœur de rebâtir la société, dans tous les sens du terme. J’aime assez, ça se tient et ça pique la curiosité juste comme il faut, sans parler de cette Épreuve pour laquelle sont sélectionnés les meilleurs de chaque ville et dont les vainqueurs (s’il y en a plusieurs) sont autorisés à suivre des études à l’université, pour les autres, c’est un allé simple pour la case : Boulot-Mariage-Enfants, voire Déménagement-dans-une-autre-ville.
J’ai apprécié le déroulement de l’Épreuve en question, même si je n’en vois pas encore tous les tenants et les aboutissants. Oui, c’est le but... je sais…
Certains passages sont très prévisibles, d’autres vous réservent d’affreuses surprises. Dans tous les cas, c’est assez bien orchestré et on se laisse facilement guidé jusqu’à la fin, avec un bon vieux cliffhanger mais pour être honnête, j’ai eu peur qu’il ne vienne pas. Ça aurait été vicieux dans le cas contraire.



— Un univers travaillé qui intrigue, assurément.

— Cette histoire d’Épreuve, d’université et de tests est intéressante et donne envie d’en savoir plus.

— Tomas se révèle être un personnage un peu moins stéréotypé qu’annoncé.

— Romance mal emboitée mais qui offre des perspectives sur la fin.

— Un peu prévisible dans l’ensemble et comme ce n’est pas d’une grande originalité, ça gâche un peu le plaisir.

— C’est un poil trop long à démarrer.


Il y a autant de points négatifs que positifs, mais tous ne se valent pas. Globalement, j’ai passé un bon moment avec cette lecture, je regrette certains clichés mal exploités mais ça reste divertissant et ça gagne en qualité au fur et à mesure que l’histoire progresse. À la fin, j’étais contente et j’avais envie de lire la suite. Ce n’est pas un coup de cœur, mais ça se lit facilement et la fin à l’air de promettre quelque chose d’encore plus gros dans la suite. Donc, j’irai volontiers ouvrir le tome 2, en espérant qu’il passe un cran au-dessus en termes de mentalité.



Divertissant mais peu original



3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ah ! Concis mais efficace x)
      Il va falloir que je lise rapidement la suite, parce que j'ai lu de nouveaux avis entre temps, qui sont très bons... et puis je suis curieuse !

      Supprimer
  2. J'avais bien aimé quand je suis tombée dessus...j'ai toujours pas lu la suite ^^

    RépondreSupprimer