Dernières critiques





24 avril 2016

Critique #57 : 7 secondes — Mais 7 secondes très longues


7 secondes

TOM EASTON

Lumen, 17 septembre 2015

Amazon / Booknode


Après un éprouvant voyage à travers un continent ravagé par la guerre civile, Mila a enfin atteint son but : les Îles. Elle espère se construire une nouvelle vie dans ce havre de paix, dont les habitants vivent tous avec une puce téléphonique à l’intérieur de la tête. Personne ne manque de rien, au point qu’on ne travaille que si on le souhaite. Mais pendant qu’on implante à la jeune fille, comme à tout un chacun, un téléphone personnel, on découvre un élément étranger à l’intérieur de son crâne… un appareil qui ressemble étrangement à une bombe !

Mila n’a plus le choix, elle doit fuir. Elle se retrouve pourchassée par tous les Agents du pays – à commencer par Adam, l’homme assigné depuis le début à sa surveillance, qui, grâce à la puce en question, peut voir par ses yeux et suivre ses moindres faits et gestes. Il ne se prive pas d’essayer de la raisonner. Mais Mila est bien décidée à exploiter son seul avantage : un décalage de sept secondes dans la retransmission. Sept toutes petites secondes d’avance sur ses poursuivants, et sept seulement, pour tenter d’échapper à l’implacable traque et de découvrir ce que fait cet objet étranger dans son cerveau. Qui l’a mis là ? Et pourquoi ?




Voilà un roman que j’ai loupé lors de sa sortie française et que j’ai finalement retrouvé dans les rayons de ma librairie préférée. En général, je ne loupe jamais une sortie des éditions Lumen, mais l’année dernière je n’étais pas très assidue sur les sorties et j’ai loupé pas mal de titres. Alors je me rattrape, je me rattrape...
Le concept a l’air original, j’ai hâte de voir ce qu'il en retourne.

Nous voici donc en présence d’un récit au passé et à la troisième personne, principalement centré sur Mila.

Notre héroïne est une adolescente venant de l’Europe de l’Est et qui a finalement réussi à traverser la « frontière » pour arriver dans les Îles. (Ce qui semble visiblement être le Royaume Uni) Mila est une jeune femme courageuse et inventive, et j’aime beaucoup sa personnalité et sa persévérance. Elle n’est pas prête à balayer tous les sacrifices qu’elle a dû faire pour en arriver là, et c’est très agréable de la suivre dans ses aventures.
Il y a très peu de personnages secondaires, et le premier de la très courte liste est Adam, l’Agent chargé de la surveiller et d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour l’« intercepter », coûte que coûte. Adam n’est pas aussi intéressant à suivre que Mila, probablement à cause du fait qu’il fait partie des « méchants ». Mais il finit par se découvrir des remords et à ce moment-là, l’histoire prend une tournure légèrement différente… Ce n’est pas forcément un personnage très attachant, mais ça passe.
Mila est arrivée jusqu’aux Îles grâce à l’aide de Julian, un homme au passé trouble qui laisse derrière lui de nombreuses interrogations sans parler d’une éventuelle trahison…

L’idée du dispositif de surveillance avec un décalage de sept secondes est une idée emballante, sur le papier. Façon de parler. Malheureusement, dans les faits c’est beaucoup moins percutant. Même si j’ai vécu le roman comme une course poursuite, il y a tout de même de nombreux passages qui m’ont parue très longs et redondants. Je n’ai pas aimé les aller-retour entre le passé et le présent tant ils étaient mal emboîtés, et les performances de Mila ne permette pas de relever le niveau, même si c’est une héroïne très attachante.
Le style de l’auteur est plutôt classique et je n’ai pas trouvé que sa plume faisait décoller l’histoire. Certains retournements de situation sont très prévisibles, d’autres un peu moins, mais ça reste embêtant pour un roman qu’on présente comme un pilier dans le suspense/thriller YA.
En revanche, la fin est tout à fait correcte. Elle ne répond pas forcément à toutes les interrogations soulevées à la fin du roman mais on sait ce que devient notre héroïne, et ça, c’est déjà un exploit.



— Mila est une héroïne pleine de ressources et attachante.

— Un dénouement abouti.

— Parfois très long et répétitif.

— Peu de personnages secondaires, et pas super charismatiques…

— Les souvenirs de Mila cassent un peu trop l’action et ne sont pas forcément des plus pertinents pour l’histoire.


À partir d’un certain point, et j’ai un peu honte de l’avouer, j’ai littéralement survolé le roman sur une poignée de chapitres, parce que c’était vraiment long. Et puis mon intérêt est revenu pour la fin. L’héroïne est percutante mais elle n’est pas très bien entourée, et le rythme du roman ne permet pas d’adhérer vraiment à l’histoire. C’est dommage parce que le concept de base est original…



Décevant sur le fond et dans la forme



8 commentaires:

  1. C'est dommage j'ai beaucoup aimé ce roman, je me suis facilement laissé entrainé par l'univers atypique de 7 secondes! Je l'ai lu en quelques heures, j'ai beaucoup aimé Mila ( oui oui je sais j'ai pas encore chroniquer... xD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça traîne, dis-donc ;)
      Ouais... ça partait plutôt bien, mais j'ai vite décroché... J'ai hâte de lire ton avis ;)

      Supprimer
    2. Oh oui que ca traine...j'ai bien 50 chroniques à faire... Je vais essayer de m'y mettre lol

      Supprimer
  2. Hihi j'aime beaucoup ton titre ! C'est pas un titre qui me tentait moult mais après ta chronique, je crois que je vais définitivement passer mon chemin ^^
    Bises
    Kin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah !
      Je ne voudrais pas non plus décourager de futurs lecteurs, mais pour moi, ce roman est un peu trop light, et le thème pas assez exploité... Mais après, regarde Hidès (commentaire du dessus), elle l'a adoré et dévoré, tout est possible :-P

      Supprimer
    2. J'en suis tout à fait conscience t'inquiète ! Seulement, les points qui t'ont titillée me dérangent aussi généralement dans un bouquin, donc c'est pour ça que ça me refroidit ^^
      Kin

      Supprimer
  3. Oh c'est dommage, il est dans ma PAL en plus.
    Et il faut dire que Lumen est l'une de mes ME favorites <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah... Lumen est devenue la ME de beaucoup de monde ^^
      Mais c'est vrai que pour celui-ci, je n'ai pas accroché :-/

      Supprimer