Dernières critiques





23 mai 2016

Critique #70 : Ne m'abandonne pas — Il est temps de faire face à ses sentiments


Ne m'abandonne pas
(Insaisissable #3)

TAHEREH MAFI

Michel Lafon, 27 Mars 2014

Amazon / Booknode


Le point Oméga a été détruit sur ordre du commandant suprême. Juliette ignore si ses amis mais surtout Adam ont survécu. Prête à tout pour les venger et renverser la dictature, elle fait appel à son ennemi de toujours : Warner. En unissant leurs pouvoirs, et grâce au soutien d'alliés inattendus, ils espèrent sauver leur monde agonisant et raviver l'espoir. Un espoir qui ressurgit dans le cœur de Juliette lorsqu'elle entrevoit une humanité cachée chez Warner… Un espoir qui fait naître en elle un désir interdit.




Attention : Comme pour toutes les critiques de suite, les paragraphes qui suivent peuvent comporter des spoilers, uniquement pour les personnes n'ayant pas lu le premier tome. Pour les autres, pas de panique, je n'ai rien mis de compromettant.

Après un deuxième tome excellent dont la fin laissait rêveur, je n’ai pas pu résister à l’appel du troisième tome. Je me suis littéralement jetée dessus, et tant pis si j’ai l’air d’une cinglée devant la vendeuse. Ah ah !
J’espère vraiment continuer à voir Warner, de loin mon personnage préféré, et j’ai hâte de voir comment Juliette va se venger et botter les fesses d’Anderson. Oh oui, bottage de fesses…

Pour ce dernier livre, on se met tout de suite dans le feu dans l’action, pas de temps mort ou de tergiversations pseudo-philosophiques, non, ça cingle, ça bastonne, ça crache et ça tranche.

Juliette prend enfin une posture de combattante, et elle envoie du lourd la petite. On n’avait pas réellement idée de son potentiel avant ce tome, et là, on découvre qu’elle est vraiment très puissante, et qu’elle peut faire des choses incroyables. Et puis, finie la petite Juliette qui passait son temps à se morfondre, maintenant elle tape du poing sur la table et affirme ses opinions.
Adam va complètement s’effacer dans ce dernier tome. Je ne l’ai jamais vraiment apprécié et quelque part, devant ses propos envers Juliette, je suis contente que ce soit le cas. Mais en même temps, il se renferme énormément, devient très agressif et j’ai trouvé ça peut-être un trop appuyé, trop exagéré. Adam explose, émotionnellement parlant, et envoie tout le monde valdingué autour de lui. C’est crédible, bien sûr, mais je n’imaginais pas forcément quelqu’un de la trempe d’Adam craquer aussi facilement pour finalement se radoucir juste un peu avant la fin.
Warner est le seul à avoir perçu le véritable potentiel de Juliette, mais même lui est surpris de sa puissance. Il va s’avérer un allié de grande valeur auprès de la jeune femme. Il va changer, mûrir aussi, se dégager de l’emprise de son père et s’imposer enfin en tant que leader. J’avais eu du nez avec lui, je suis très contente de le voir aller dans ce sens. C’était merveilleux.
Juliette n’est pas seule pour affronter Anderson et mener son combat, elle a des amis qui lui apporteront soutien et puissance, comme Kenji, qui devient un ami proche de notre héroïne. J’aime beaucoup ce personnage, toujours diplomate et drôle, impulsif mais qui cache bien son jeu.

Ce dernier tome est pratiquement parfait selon moi.
Il a beaucoup d’action, des règlements de compte, des sentiments au grand jour et un rythme soutenu qui ne laisse pas de repos au lecteur. J’ai lu avec délectation, avalé chapitre après chapitre et savouré chaque retournement de situation jusqu’à une fin, un peu trop abrupte mais très bonne quand même.
Je regrette peut-être que l’affrontement final n’ait pas été un peu plus… combatif. C’est un peu rapide mais en même temps avec les aptitudes de Juliette, je me voyais mal assister à un long échange de coups. Disons juste que les derniers chapitres sont assez rapides.



— Les personnages au top de leur forme…

— Mention spéciale pour Warner.

— Un tome bien plus dynamique que les deux autres.

— Quelques très bonnes surprises. On a vu certaines choses, mais en réalité…

— …Sauf Adam, qui arrive trop tard à la fête.

— Une conclusion agréable mais tout de même un peu trop rapide.


Quel plaisir !
Ce dernier tome clôt la série avec efficacité. Tous les personnages en sortent véritablement gagnants, hormis un, dont, encore une fois, je ne citerai plus le nom à ce stade de ma critique. J’ai tout aimé, l’action, les déclarations, les confrontations…
La fin est bonne mais aurait été encore meilleure avec un petit épilogue car, même si l’on sait dans quelle direction se dirige le mouvement de Juliette, il manque tout de même les grandes lignes, pour l’avenir du pays, mais aussi du sien.
J’ai été tentée de baisser la note à cause de ce point négatif, surtout que l’auteure a quand même pris le temps de sortir deux grosses nouvelles entre les tomes (et nous gratifie d’un final simpliste…), mais j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture alors ce serait hypocrite de ma part.

C’est devenu une de mes séries préférées que je relirai avec beaucoup de plaisir.



Bye Bye Juliette



1 commentaire:

  1. Une de mes dystopies préférées, cette trilogie c'était que de l'émotion <3

    RépondreSupprimer