Dernières critiques





26 juillet 2016

Critique #85 : La vague — Un tsunami aux dimensions monstrueuses


La vague

BOYD MORRISON

Bragelonne, 15 juin 2016

Amazon / Booknode


Une pluie de météorites d’une violence inouïe s’abat sur l’Océan Pacifique. À Honolulu, Kai Tanaka, le directeur du Centre d’alerte tsunami du Pacifique, relève une légère variation sur ses graphiques. Quand les communications avec l’île Christmas sont interrompues, il comprend que la nature a déjoué tous les pronostics.
Un méga-tsunami se précipite sur Hawaï et les minutes sont comptées. Il lui reste moins d’une heure pour faire évacuer un million de personnes. Et pour sauver sa famille, qui profite du soleil à Waikiki…




J’aime beaucoup les récits catastrophes. D’ordinaire, j’ai plutôt l’occasion d’en voir à la télévision ou au cinéma, et finalement, en dehors du livre « Les vivants », de Matt de la Pena, je n’ai pas eu l’opportunité d’en lire… Aussi lorsque « La vague » est arrivé dans les rayons, j’ai foncé dessus comme la pauvreté sur le monde. En plus, ayant déjà lu du Boyd Morrison, je savais que ce serait très détaillé et que l’aspect scientifique de l’évènement ne serait pas laissé à l’abandon. Et ça n’a pas manqué.

Le roman est orienté autour du personnage principal : Kai Tanaka, le récit est au passé, à la troisième personne, mais on suit d’autres personnages à côté, pour pouvoir embrasser tous les points de vue sur cette catastrophe naturelle dévastatrice.

Kai Tanaka est un brillant géophysicien qui vient d’entrer en fonction au poste de Directeur du Centre d’alerte tsunami du pacifique. Il vit depuis peu sur l’île d’Hawaii avec sa famille : sa femme Rachel, directrice d’un hôtel de luxe, et sa fille Lani, 14 ans, en plein âge ingrat.
Kai adore son boulot, il est heureux en mariage même si ce déménagement (pour prendre son poste) a quelque peu contrarié la dynamique de son couple. C’est aussi un papa très cool, très attachant. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer le personnage et à le suivre dans ses aventures.
Pour les vacances, Kai et sa famille héberge provisoirement Teresa et sa fille Mia. C’est une amie de la famille depuis de nombreuses années et sa fille est très proche de Lani.
Et puis il y a Brad, le frère de Kai, qui gère l’affaire familiale : une agence immobilière de luxe. Un athlète doublé d’un formidable coureur de jupon mais qui n’en reste pas moins un tonton cool et sexy.
Bref, vous l’aurez compris, ceci est le portrait d’une gentille petite famille qui profite de la plage, du soleil (du travail aussi) et de tout ce qu’une île comme Hawaii peut offrir… et qui va pourtant connaître l’une des pires catastrophes pour une île et dont les vies vont basculer en à peine quelques heures.

Une fois qu’on a rencontré les acteurs majeurs de ce roman, on a plus qu’à se laisser entraîner par cette histoire incroyable.
L’auteur a pris soin dès le début, de fournir richesse de renseignements et d’explications pour faire en sorte que le lecteur saisisse bien les tenants et les aboutissants d’un tel événement. Ce n’est absolument pas rébarbatif ni indigeste, loin de là. C’est très intéressant et très renseigné. J’ai tout de suite été dans le bain et après, il n’était plus question de refermer le bouquin sans l’avoir lu jusqu’au bout.
Il y a énormément de suspense, qui joue d’abord sur l’intensité et la gravité de la catastrophe, avant de dériver sur les chances de survie de nos personnages. C’est très bien fait et terriblement addictif. Nos héros ne sont pas des surhommes, loin de là, mais leur instinct de survie n’a d’égal que le lien qui les unie, c’est palpitant, effrayant, émouvant même… Pour mon plus grand bonheur, les aspects dramatique, morbide et émotionnel ne sont pas passés à la trappe au profit de l’aspect scientifique, au contraire, les deux sont étroitement liés et traités avec équité.
À un moment, j’ai eu peur que la fin n’aille trop vite mais non, elle est juste parfaite, et avec un épilogue en prime.



— Un héros attachant et surtout, convainquant.

— Une histoire maîtrisée de bout en bout.

— Un suspense qui prend aux tripes.

— J’ADORE CET AUTEUR…


C’est un roman effrayant par son réalisme, poussé à son maximum, qui laisse une place généreuse aux émotions fortes. Je n’ai pas pu m’empêcher de me demander ce que j’aurais fait à la place des personnages, et après, j’ai été tiraillée tout du long en me demandant quelles allaient être les conséquences des choix de Kai…
Je n’ai absolument rien de négatif à souligner, comme je l’ai dit, je trouve que l’auteur a fait un excellent boulot pour essayer de traiter tous les aspects d’une telle catastrophe. Et puis c’est très bien écrit.

Je recommande chaudement ce livre, dans le genre, ils sont rares, et celui-là est vraiment très bon.



Ça fait froid dans le dos mais c’est excellent



4 commentaires:

  1. Bon j'ai compris il va falloir que je l'achète! Ton avis m'a convaincu!

    RépondreSupprimer
  2. Il à l'air très intéressant. Je pense me le commander prochainement :)

    RépondreSupprimer
  3. Il faut absolument que je lise celui-ci ! Il me tente énormément :)

    RépondreSupprimer
  4. (Je viens de publier ma chronique, je me suis permise de citer ton article. J'espère que ça ne te dérange pas :) !)

    RépondreSupprimer