Dernières critiques





4 août 2016

Critique #90 : Prisonnier — Ce n'est pas celui auquel on pense


Prisonnier
(Les chroniques de Ren #1)

FAITH KEAN

MxM Bookmark, 10 juillet 2015

Amazon / Booknode


Entre l’athlétisme, ses amis et ses parents, Ren avait une vie parfaite et il ne l’aurait changée pour rien au monde. Pourtant, le destin va se jouer de lui et ébranler ses certitudes.

Arraché aux siens et vendu au mystérieux Maître des Jeux du Royaume d’Infeijin, Ren va découvrir un nouvel univers où le soleil n’existe pas, où les vampires règnent en maîtres, où les Lunes sont vénérées comme des dieux… et où être humain n’a rien d’une partie de plaisir.

Loin de se soumettre à sa nouvelle condition, Ren va se battre pour conserver sa dignité et regagner sa liberté. Mais pour cela, il devra se confronter à un obstacle d’envergure : le prince héritier du Trône de Ferin.

À la croisée des chemins, Ren devra pourtant faire un choix qui scellera à jamais le destin de ce monde.




Je me suis laissée séduire par « Les chroniques de Ren » sur un coup de tête. Je cherchais à lire une romance M/M, mais sur une note Fantasy (les mêmes raisons qui m’ont poussée à feuilleter « Prince Captif »). Je ne saurais dire pourquoi, et je me suis vite rendu compte de mon erreur, mais je m’étais imaginé un texte court et simpliste. En réalité, c’est un roman de belle taille, très bien écrit, dont l’intrigue, plus complexe qu’il n’y paraît, n’a pas à rougir de quoi que ce soit.

On suit donc Ren, dans un texte à la première personne et au passé. C’est un style soutenu tout en jonglant avec la familiarité dont le jeune homme peut parfois faire preuve à l'oral. C’est très très bien écrit et je suis vraiment tombée sous le charme de la plume de l’auteure dès les premiers chapitres.

Ah, il a fallu que ça tombe sur lui !
Ren est un lycéen tout ce qu’il y a de plus banal. Un bon sportif, un sprinter même. Le genre bon pote : de l’humour, de la camaraderie ; s’est parfaitement intégré socialement (quoique peu de succès avec les filles), s’entend bien avec ses parents… Bref, un ado calme et on ne peut plus normal. Enfin, jusqu’à ce qu’il se fasse enlever pour être conduit dans un monde inconnu et être offert en pâture à des créatures… dont il va bien falloir reconnaître l’existence : des vampires !
J’ai apprécié Ren dès les premières lignes. De l’humour, un petit soupçon de naïveté et d’innocence, et une combativité peu commune. Il sait faire preuve de beaucoup de créativité et d’imagination, même si en la matière, je dirais qu’il a trouvé son maître, façon de parler. Il est impulsif, et cela va lui jouer des tours, il est aussi très franc et sincère, mais cela va le mener tellement loin…
Ren seul, c’est déjà quelque chose. Mais quand on le mélange avec Ryhad, (ah non, pardon, « Son Altesse Infeijin Ferin Dalhysireth Ryhaïgarhad »…) ça fait des étincelles.
Rha, j’hésite vraiment à vous en parler. Il faut le lire pour le croire. C’est… incisif, drôle, percutant et effrayant.
L’arrivée de Ren va sacrément remuer le royaume d’Infeijin, lui apporter l’aide d’alliés inattendus et fatalement lui attirer les foudres de certains personnages. Je n’en dis pas plus, c’est un vrai plaisir de découvrir tous ces protagonistes et je ne voudrais surtout pas vous en priver.

Outre ses personnages terriblement attachants, ce récit se distingue aussi par son originalité. Infeijin a sa propre mythologie, ses races, ses lunes, sa géopolitique, ses guerres… c’est tout un univers que l’auteure a créé et dans lequel on plonge sans retenue.
Au niveau de la romance, c’est très exactement ce que j’espérais, à savoir quelque chose de bien construit, ni trash, ni trop décalé. Au contraire, c’est même… noble. Elle s’inscrit dans un schéma assez classique mais maîtrisé de bout en bout et très addictif.
Enfin, j’ai trouvé que le thème des vampires était divinement bien exploité et ce n’était pas gagné avec moi, parce que je ne suis pas spécialement fan de ces créatures aux dents pointues. Je lis très peu de texte avec des vampires, parce que je trouve que généralement, ça surfe un peu toujours sur la même chose… mais là, c’était différent, et vraiment très sympathique.

Ah, et la fin est excellente. Yup-yup.



— Mention spéciale pour cette galerie de personnages très attachants, avec, évidemment, une préférence marquée pour Ren et Ryhad.

— Un univers riche et captivant.

— Une intrigue bien ficelée qui attise la curiosité.

— Une excellente romance.

— Il y a de très très belles citations à tirer de ce livre…

— …et puis la couverture est très jolie.


J’ai adoré cette lecture et je la recommande vivement pour les amateurs du genre, ou même ceux qui voudraient le découvrir.
C’est très bon, très bien écrit et addictif. Les personnages sont attachants et l’univers est cohérent et suffisamment riche pour s’y noyer. On sort de l’image standard du vampire, ce qui m’a absolument ravie. Je n’ai qu’une hâte maintenant, c’est de lire la suite, et heureusement pour moi, elle sort très bientôt.



Une belle pépite



3 commentaires:

  1. Ce roman a été un coup de coeur pour moi également ! Au départ, je ne savais pas trop où tout ça allait me mener mais finalement j'ai beaucoup apprécié. Le personnage de Ren avec sa langue bien pendue m'a séduite !
    Heureusement, la suite arrive bientôt !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas, merci pour la découverte ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Un article qui donne très envie ! Je l'inscrit dans ma WL :)

    RépondreSupprimer