Dernières critiques





30 avril 2017

Critique #178 : Champs de ruines ~ Une petite mise au point


Champs de ruines
(THIRDS #3)

CHARLIE COCHET

Dreamspinner Press, 16 août 2016
Lu en VO

Amazon / Booknode


Les rues de New York sont plus dangereuses que jamais maintenant que l’Ordre d’Adrasteia se retrouve sans leader, et la Coalition Ikelos, un groupe Therian nouvellement apparu, en guerre. Des civils innocents sont pris entre deux feux et bien que le THIRDS rassemble de plus en plus de membres de l’Ordre dans l’espoir d’empêcher le groupe volatil de se réorganiser, les membres de la Coalition continuent de s’échapper et de causer des ravages au nom d’une justice de défense auto proclamée.
Pire encore, quelqu’un à l’intérieur du THIRDS fournit des informations à la Coalition. C’est à Destructive Delta que revient la tâche de débusquer la taupe et de mettre fin à la guerre avant que quelqu’un d’autre soit blessé. Mais pour remplir cette mission, l’équipe devra accepter les séquelles causées par l’explosion du Centre de Jeunesse Therian. Un accrochage avec des membres de la Coalition conduit l’Agent Dexter J. Daley à une découverte choquante et soudain, il devient clair que la violence aléatoire n’est pas si aléatoire qu’elle en a l’air. Ce qui se trame est plus important que Dex et Sloane le croyaient à l’origine, et leur fougueux partenariat est mis à l’épreuve. Alors que l’affaire prend une tournure explosive, Dex et Sloane courent le danger de perdre plus que leur relation.




Jusque-là, ce troisième tome est le plus court. Je ne peux pas dire pour la VF, mais en anglais, on atteint même pas les 200 pages (190+ dans mon édition papier), cela dit, ça ne reflète en rien la qualité du roman. Charlie Cochet signe à nouveau un tome merveilleux, qui introduit cette fois un peu plus de tension dramatique.

Rien ne va plus ! Les Therians, autant que les humains, sont ciblés par des groupes extrémistes alors que, au milieu de tout ça, Ash se montre tout à coup bien suspect, et Sloane et Dex éprouvent toutes les difficultés du monde à définir leur relation...

J’ai beaucoup apprécié l’évolution de Dex dans ce tome, plus il essaye de bien faire et plus ça se retourne contre lui. On a une autre facette de notre agent préféré, un facette plus sombre, portée par toutes ses incertitudes.
Quant à Sloane, il traverse un moment très difficile et se rend bien compte qu’il va devoir accepter d’aller de l’avant. C’était vraiment une belle scène, j’ai adoré… Rhaaaa ces deux-là, ils aiment jouer avec nos émotions hein, mais ils avancent, même si avec Sloane, cela revient souvent à faire quelques pas en arrière pour mieux sauter.
Et puis il y a Ash ! Cette grosse boule de poils toujours en train de ronchonner sur telle ou telle chose… son rôle est très important dans ce tome et j’ai trouvé ça très agréable que l’auteure lui fasse un peu plus de place. Après Dex, c’est mon personnage préféré, adorablement renfrogné et râleur. Mais là, son intervention va être capitale dans l’enquête de Destructive Delta, et même auprès de Dex. J’ai trouvé certains passages vraiment excellents.
Alors que la romance entre Sloane et Dex nous torture sans vergogne, celle entre Cael et Ash pointe gentiment le bout de son nez, et quelle joie ! Enfin, façon de parler, c’est loin d’être tout beau tout rose parce que Ash traîne un sacré lot de bagages émotionnels derrière lui. Mais on progresse, un tout petit peu. C’est tout à fait jouissif et terriblement frustrant, vivement la suite !

L’intrigue de ce troisième opus est peut-être moins bien rythmée que d’ordinaire, surtout parce qu’il y a moins d’action et plus de parlotte, sans être véritablement gênant dans la lecture, parce que l’auteure n’a pas mis de scènes inutiles. L’enquête est légère mais raccord avec la fin du tome 2, pour le reste, c’est bien condensé, ça va droit à l’essentiel et c’est exactement du même ton que les deux précédents tomes. Je vois ça comme un entre-deux nécessaire, qui se conclut d’ailleurs par un cliffhanger à rendre fou !



— Ash et Sloane surtout.

— Quelques passages clés.

— La fin, dans un sens…


Cette petite chose d’une taille ridicule à de quoi rendre dingue, ou encore plus accro, si ce n’est pas encore le cas. Il n’y a pas de quoi tergiverser, j’ai adoré ce troisième tome, l’enquête passe un peu en second plan, mais ça reste très bien équilibré et dans la lignée de ce qu’a fait Charlie Cochet dans les autres tomes. Elle a juste forcé la dose pour la fin, ah ah ! Ce cliffhanger, ma parole, ça ne devrait pas être permis… y a plus qu’à foncer sur le tome 4 maintenant.



Ma patience à des limites !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire