Dernières critiques





30 avril 2017

Critique #179 : Ladies' Taste ~ Une longue série de 5 à 7...


Ladies' Taste
(Ladies' Taste #1)

LAURA TROMPETTE

Hugo Roman, 2 avril 2015

Amazon / Booknode


Éléonore, jolie blonde élégante et mère de famille de 33 ans, est directrice artistique du groupe de luxe Modus à Paris. De nature douce, ancien peintre, elle a cependant appris à s'adapter à la jungle du monde de la mode. Crystal, 26 ans, est une grande brune incendiaire qui vit en colocation avec son chat caractériel et s'adonne depuis longtemps à un hédonisme sans étiquette sexuelle. Ambitieuse, elle débarque chez Modus avec l'idée secrète de développer la collection de chaussures qu'elle dessine et peaufine depuis longtemps avec son meilleur ami Lorenzo.
Leur rencontre bouleverse leurs vies. Dès le début, une complicité se noue. Teintée d'ambiguïtés pour Crystal, auxquelles Eléonore se découvre étrangement sensible. Commence un intense jeu de séduction entre elles, dont l'issue semble incertaine.




Pour une première dans le genre FF, je dois dire que ce roman ne m’a vraiment pas plu, malgré une histoire relativement originale. Le résumé était intrigant, mais c’est assez loin de mes attentes.

La plume est séduisante au départ. Texte au présent, à la première personne, et avec les deux personnalités des héroïnes, c’est incisif, coloré, fluide… la plupart du temps. Parce que le langage fleuri et cru de Crystal peut être très lourd à la longue. Sans oublier cette manie de mettre partout des mots en anglais. Les bitch à tire-larigot, entres autres, c’est fatigant… Et puis, ça devient ridicule.

Éléonore est une jeune mère de famille comblée. Un mari aimant, une vie sexuelle épanouie, des jumeaux adorables, un job stressant mais riche en rencontres avec un salaire confortable dans un groupe renommé. Une petite vie bien réglée, même trop parfois, et a priori, aucun problème à l’horizon.
Jusqu’à l’arrivée au bureau de Crystal. Une jeune femme au caractère bien trempé, exubérante et créative. Crys aime faire la fête, se droguer jusqu’à ce que ça déborde des deux narines et coucher avec à peu près tout ce qui passe et qui est consentant. C’est plutôt brutal par rapport à la vie bien ordonnée d’Éléonore, mais notre mère de famille n’a pas dit son dernier mot. L’attirance entre les deux femmes est si forte, et pour Éléonore, le goût de l’inconnu si puissant, qu’il va y avoir… un bon gros craquage !
La personnalité d’Éléonore me parle beaucoup plus que celle de Crystal. Les deux sont un condensé de clichés, on est bien d’accord, mais les réactions d’Élé me paraissent bien plus réalistes et naturelles que le comportement de la bimbo.
Pour moi, Crystal a été particulièrement exaspérante du début jusqu’à la fin. Elle est ambitieuse, sait ce qu’elle veut et fait tout pour l’obtenir, en commettant, au passage, des bourdes phénoménales et en se comportant comme une p… comme une, euh… disons qu’elle est trop débauchée pour être attachante.
Honnêtement, vers la moitié, j’étais à deux doigts d’arrêter. La romance était plus vulgaire qu’autre chose, en plus, c’était super prévisible. Je m’auto-congratule d’avoir tenu jusqu’à la fin.

Et quand on enlève la partie romance de l’équation, ma foi, il ne reste pas grand-chose.
L’histoire est peu développée en dehors du cul : appeler ça du sexe c’est trop gentil. C’est très long à démarrer et quand enfin on passe un certain cap et qu’on pourrait voir autre chose, ça repart en roulé-boulé érotique sans saveur, sans but, sans intérêt.



— Très vulgaire.

— Avalanche de clichés.

— Le style très inégal.


C’est plus le récit d’une expérience charnelle inédite qu’une histoire d’amour, et le résultat est beaucoup trop grossier pour me plaire. Je peux comprendre que le contexte serve de prétexte, mais en dehors de la passion, c’est assez creux et je n’ai pas du tout envie de rempiler pour la suite.



Me suis complètement trompée…



2 commentaires:

  1. Et bien un livre à ne pas lire, donc ^^ Le résumé ne me tentait pas de toute façon (a)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ne pas lire oui ^^
      Le résumé m'intriguait mais sans plus, et n'ayant aucunes références dans ce genre-là, je lui ai donné une chance... et ça n'a pas pris. :/

      Supprimer