Dernières critiques





10 juillet 2017

Critique #198 : Le Ferry ~ Les croisières s'enchaînent et se ressemblent, jusqu'au jour où...


Le Ferry

MATS STRANDBERG

Bragelonne, 14 juin 2017

Amazon / Booknode


Ce soir, mille deux cents passagers se réjouissent de faire la traversée maritime entre la Suède et la Finlande, à bord du ferry luxueux qui les emporte sur la mer Baltique. L’espace de vingt-quatre heures, ils abandonnent derrière eux leur vie quotidienne et se laissent aller à être quelqu’un d’autre.

Mais le mal rôde à bord. Et au cœur de la nuit, au milieu de la Baltique, il n’y a pas d’échappatoire possible. Surtout quand tout contact avec la terre ferme est mystérieusement coupé…

Si face à l’adversité certains se comportent en héros, cette nuit fatidique fait parfois surgir le pire chez d’autres – et à mesure que les disparitions inexplicables s’enchaînent, il devient vital que le ferry n’arrive jamais à destination…

Bienvenue à bord du Baltic Charisma.




Le Ferry était une lecture commune prévue depuis un certain temps avec Hidès (Hidès Bouquine) et sans surprise, on a toutes les deux terminé ce roman avec le même ressenti : excellent.

Je suis tout particulièrement séduite par la plume de l’auteur. Un récit au présent, à la troisième personne, qui saute d’un point de vue à un autre, voire englobe toute une palette de personnages pour nous offrir un meilleur panorama de l’action. Une fois qu’on avance vraiment dans l'histoire, ça devient angoissant au possible, c’est très réussi, chapeau bas !

On suit un grand nombre de personnages dans ce roman. Il y a les protagonistes qu’on voit régulièrement et les autres, en pagaille, qu’on suit de loin parce qu’ils sont liés d’une manière ou d’une autre aux premiers, et tous forment une espèce de grande toile qu’on appréhende petit à petit dans ce huit-clos.
L’auteur prend un temps considérable à présenter tous ses personnages. Au début, je me suis juste dit que c’était un peu long, mais finalement, ce n’est pas plus mal. Au-delà d’un certain point, on mord rentre dans le vif du sujet, et la généreuse mise en bouche du début permet de mieux digérer la suite.
Certains protagonistes m’ont un peu plus marqué que d’autres, mais dans l’ensemble, le casting est efficace.

Le résumé étant remarquablement vague, je ne savais pas spécialement à quoi m’attendre pour l’histoire, et le résultat est bien plus surprenant que les scénarios potentiels auxquels j’avais pensé. L’originalité de ce roman ne vient pas tant du thème en soi mais de la façon dont il est abordé. L’horreur est merveilleusement bien dosée, sans être caricaturée, et une fois dans le feu de l’action, c’est tout simplement impossible de lâcher le bouquin.



— La plume, l’ambiance.

— L’idée est géniale.

— La grande majorité des personnages.

— J'adore la cover...


Malgré un départ un peu lent, j’ai été happée par l’histoire et je n’ai pas pu m’arrêter avant une heure tardive, et au diable la bonne nuit de sommeil ! D’ailleurs, même résultat chez Hidès. Je trouve ça excellent, très bien écrit et recherché, en plus d’être captivant. Je recommande, histoire de se faire quelques frayeurs.

Je ne verrai plus jamais les croisières de la même manière...



Excellent roman d'horreur



2 commentaires: